montrer du doigt

7 gestes stupides qui flinguent vos relations

Depuis que vous lisez le Décodeur du non-verbal, vous avez dû remarquer que l’on peut classer les gestes en 2 grandes familles. Ceux qui font de vous quelqu’un de charismatique et les autres… ceux qui nuisent à votre image. Dans cet article, je vous propose de découvrir la liste noire des gestes qui flinguent littéralement vos relations. Ce sont des gestes qui envoient une mauvaise image : menaçante, autoritaire ou tout simplement qui mettent les autres mal à l’aise.

Voici les 7 gestes qui flinguent vos relations


1) Vous montrez les autres du doigt

C’est l’un des gestes les plus hostiles. Il est très mal perçu par celui qui le reçoit. J’ai twitté récemment cette affiche de Philippe Candeloro prise dans le métro. Sur cette affiche, le patineur nous désigne du doigt. Une chose est sûre, niveau communication, il y a un sérieux loupé. Ça ne donne pas du tout envie d’aller voir le spectacle. :( La première chose que je me suis dit en voyant l’affiche :

« Quoi ? J’ai fait une bêtise ? » Et entendue Philippe me dire : « Toi, tu vas passer un sale quart d’heure »

Le pointé de l’index est donc un signe d’agressivité et il est très souvent l’initiateur d’empoignades (pour ne pas dire castagnes). Il provoque une réaction limbique de défense virulente.

Faîtes l’exercice  : essayez de pointer du doigt la prochaine personne que vous croisez et dîtes : « Toi !» (tout en pointant du doigt). Il y a de fortes chances pour que votre interlocuteur croise les bras en signe de défense. 

Et puis n’oubliez pas ce que disait votre mère : « Ne montre pas les gens du doigt Antoine, c’est malpoli ». Elle n’avait pas tort la madré, c’était pour votre bien ;-)

Minute Culture G : En Malaisie et aux Philippines, ce geste est même vu comme une insulte car il n’est uniquement utilisé qu’envers les animaux. Les malaisiens et les philippins utilisent le pouce pour montrer la direction ou pour désigner quelqu’un.

2) Vous croisez les bras

 

Flickr – Tired by Marco40134

Ce que l’on apprécie chez autrui, c’est sa réceptivité. On aime que notre message soit bien accueilli. C’est pour cela qu’on apprécie discuter avec des personnes ayant une grande ouverture d’esprit.

Et bien cette ouverture d’esprit, ce n’est pas nouveau, elle se traduit aussi par une ouverture du corps.

C’est pour cela qu’il faut éviter au maximum de croiser les bras lorsque vous discutez avec quelqu’un. En croisant les bras, votre crédibilité diminue, que vous parliez ou que vous écoutiez, vous laissez une impression négative.

Je sais que c’est une position confortable. Moi-même je me surprends à croiser les bras mais je sais pertinemment que si je venais poser ma main le long de ma joue pour montrer mon intérêt ; ou si j’avais les bras plus ouverts, mon interlocuteur serait plus à l’aise.

L’action de croiser ses bras envoie donc une mauvaise image, une image de renfermement sur soi-même. Vous pouvez garder cette position dans votre canapé au coin du feu mais elle est à éviter dans toutes vos interactions sociales. Plus généralement, il fait partie de ces gestes « barrière ». J’en parle notamment dans cette analyse non verbale.

3) Vous vous exprimez la main paume vers le bas / vous serrez la main paume vers le bas

 

Qui a envie de se sentir dominé ? Personne. J’en parle souvent sur le blog mais ce principe de domination/soumission revient extrêmement fréquemment dans nos interactions, à un degré plus ou moins fort. Alors si vous voulez respecter un degré d’égalité dans vos interactions, évitez de parler avec vos mains paumes vers le bas. Cela peut être mal perçu par votre interlocuteur.

Pour l’exemple, le patron d’un resto près de mon lieu de travail ne peut s’empêcher de s’imposer face à ses employés mais pire, également face à ses clients. L’autre jour, après avoir réglé l’addition, j’ai eu le droit à une poignée de main la paume expressément tournée vers le bas (je connais le personnage). Une façon de montrer son territoire. Ce n’est pas forcément très agréable en tant que client. Par contre en bon décodeur, il ne s’y attendait pas mais a été surpris par ma main sur son épaule en guise de remerciement. ;)

Évitez donc d’utiliser ce geste de la main. Après si c’est votre intention est de dominer, allez-y ! Mais je crois que, comme dans toute interaction, il est plus important de paraître accueillant avec la paume dirigée vers le haut. Cela facilite le rapport et le contact. On devient plus accessible.

4) Vous entrez dans l’espace personnel de vos interlocuteurs sans y être invité.

 

Flickr : Ohh a BUBBLE by Emma Coulston☆

On dispose tous d’une bulle personnelle, d’un espace au sein du quel seules les personnes très proches (enfants, conjoints, amis…) sont autorisées. Si quelqu’un d’étranger y pénètre, une sensation désagréable apparaît aussitôt. On a l’impression de suffoquer, on étouffe, on est mal  à l’aise.

Si vous avez l’habitude d’être proche des gens, de leur parler à 10 cm du visage, je vous invite à prendre de la distance car il faut savoir respecter l’espace de l’autre. Dans une même optique, sachez qu’il est essentiel d’éviter de toucher votre interlocuteur (sauf si vous sentez que c’est possible), et également de toucher ce qui ne vous appartient pas.

Et comme je le disais dans cet article, lorsque vous abordez quelqu’un, il ne faut jamais l’aborder par l’arrière. La zone personnelle est plus grande derrière soi. Il faut privilégier l’approche sur le côté tout en respectant une certaine distance.

5) Vous cachez vos mains 

Flickr : Hands in pockets = relaxed by TheSundayBest

Cacher ses mains donne une mauvaise impression. A une certaine époque, où on pouvait se faire poignarder pour une poule volée, l’approche d’un inconnu pouvait être la dernière chose que l’on voyait. Si ses mains étaient visibles, la menace était faible, si par contre, les mains se trouvaient dans les poches ou cachées derrière le dos, une arme pouvait très bien être dissimulée. On a gardé cet instinct de survie et de méfiance vis-à-vis des mains.

A notre époque, cacher ses mains est vu comme quelque chose de suspicieux.

C’est pour cette raison que vous devez toujours avoir les mains visibles. C’est un signe que vous n’avez rien à cacher, que vous n’êtes pas menaçant et qu’il est donc possible, dans une autre mesure, de vous faire confiance.

3 conseils : mettez vos mains en évidence ; enlevez les mains de vos poches ; évitez également de garder les mains derrière le dos. C’est un signal qui peut se comprendre : « Ne t’approche pas de moi ». On le voit souvent : quand quelqu’un cherche à éviter une discussion, il a les mains dans le dos.

6) Vous rongez vos ongles

Flickr : Self – portrait by hollyrose1

On vient de voir qu’il est important de montrer ses mains. Mais on ne se rend pas forcément compte de l’importance de leur apparence. Et pourtant, les mains sont la partie du corps qui s’active le plus dans la communication non-verbale. Et notre cerveau est focalisé sur ses mouvements. Il est donc préférable qu’elles apparaissent sur leur 31.

Les mains indiquent la façon dont nous prenons soin de nous (comme les chaussures ?) et la manière dont on se comporte socialement. Les mains peuvent être soignées ou dégoûtantes. Les ongles peuvent être manucurés, bien coupés ou rongés.

Ronger ses ongles est un signe de stress. C’est le geste qui m’exaspère le plus. C’est pire qu’un crissement sur un tableau noir. Si vous le faites souvent, je vous conseille, au-delà de préserver la beauté de vos mains, d’arrêter tout de suite et de faire attention à leur hygiène. Des mains soignées envoient un message positif. ;)

7) Votre corps est ailleurs (et non la vérité) ;-)

Notre corps a tendance à s’orienter là où notre esprit souhaite aller. Si vous discutez avec quelqu’un et que tout se passe bien, votre corps sera tourné vers lui. Si c’est l’inverse et vous préférez sortir de la pièce, votre corps sera dirigé vers la porte de sortie.

Il est très désagréable de parler à quelqu’un sachant qu’il ne souhaite pas être là. Si vous discutez avec quelqu’un, écoutez-le pour de bon en tournant votre corps vers lui. Sinon il sentira que vous n’êtes pas attentif.

Dans le cas inverse (vous ne souhaitez vraiment plus lui parler) excusez-vous et prenez congé. Car rien n’est plus désagréable que de sentir l’autre être ailleurs.

Et maintenant

Vous venez de découvrir la liste noire du langage corporel. Si certains de ces gestes font partie de votre répertoire, prenez conscience de l’impact qu’ils ont dans vos relations. Observez ces mêmes gestes chez vos interlocuteurs. Comment vous sentez-vous dans ce cas ?

Je suis bien conscient qu’il s’agit d’une liste non-exhaustive car il existe d’autres gestes qui peuvent, dans une moindre mesure, également nuire à votre image. D’ailleurs

Quels sont ceux que vous voudriez ajouter ?

Pour aller plus loin :

81 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Envie de vous exprimer ?

  1. Harald
    Harald says:

    Super Article : clair, simple … mais tellement Vrai.

    Je vais commencer par moi-même :
    * les ongles : j’arrête tout de suite de les ronger
    * croisez les bras
    * je cache mes mains … à cause des ongles ou éventuellement donner un air décontracté
    * l’orientation du corps

    Romain « Merci » en tout cas pour tes précieux conseils, il faut y penser, penser et penser … afin que les habitudes positives s’installent (et remplacent les négatives)

    Répondre
  2. Santoryo
    Santoryo says:

    Super article comme d’habitude !

    Je me suis reconnue dans la plupart des gestes que je fais très souvent lorsque je suis en interaction avec une personne.

    Répondre
  3. Michael
    Michael says:

    Salut Romain,

    je n’ai pas compris le conseil sur les paumes qui ne doivent pas être tournées vers le bas : je me vois mal discuter avec les gens avec les paumes tournées vers le haut.

    Quand je parle à quelqu’un, je pose mes mains sur la table, mes paumes sont tournées vers le bas… si je les tourne vers le haut, il va avoir l’impression que je fais l’aumône!!! :)

    Michael

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Salut Mickael,

      Pour illustrer la paume vers le bas, je te propose de regarder cette image – http://bit.ly/z1zAGB (je suis tombé dessus ce matin).

      Effectivement, rien ne t’empêche d’avoir les paumes sur la table. C’est plus dans la façon de s’adresser à quelqu’un – la paume vers le bas est vue comme quelque chose d’autoritaire/dominant (comme sur la photo). Paume vers le haut me parait être un langage plus adapté à l’ouverture et à la proposition.

      Romain

      Répondre
  4. Daniel
    Daniel says:

    Bonjour,
    Une petite remarque, pour les mains dans le dos j’avais entendu Nicolas Fredet (spécialiste du non verbale), affirmer que les mains derrière le dos était un geste de confort, étant donné que l’on exposait nos organes vitaux a son interlocuteur, ce qui dénotait un signe de confiance

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Bonjour Daniel,

      Effectivement Nicolas est un expert – il est venu s’exprimer sur le blog il y a quelques mois. ;-) L’interview est ici.

      La signification des mains dans le dos restent assez controversées. Laisser ces organes vitaux en apparence est effectivement plutôt un bon signe. A défaut des bras croisés…
      L’interprétation derrière ce geste (les mains dans le dos) dépendra aussi du contexte et du cluster (ensemble de gestes) dans lequel il s’effectue.

      Merci pour ta remarque Daniel. Je veux bien voir la vidéo mais moi aussi ce passage me dit quelque chose. ;)

      Romain

      Répondre
      • C.
        C. says:

        Bonjour,
        Mon compagnon m’ayant trompée et menti à ce propos, je suis beaucoup plus vigilante à présent. Il m’assure ne plus m’avoir trompée depuis que j’ai découvert le pot aux roses. Comment savoir s’il dit la vérité ? L’autre jour, il m’a répondu en mettant ses deux mains derrière le dos (et jointes je pense) et en se mettant très droit. Qu’est-ce que cela signifie ?

        Merci.

        Répondre
        • Romain
          Romain says:

          Bonjour,

          Cette gestuelle n’est pas associée au mensonge (ce dernier s’identifiant lui-même par des gestes de stress). Avec les bras dans le dos, on remarque que la partie abdominale est complètement accessible. Le message qui est envoyé est généralement « Ne vous approchez pas de moi, je n’ai pas envie d’être touché ». On a cette image du professeur qui fait ce geste et qui représente l’autorité et c’est bien de cela dont il s’agit, ce geste permet de dégager une expression d’autorité. Lorsque quelqu’un met ses mains derrière son dos il clame inconsciemment qu’il est d’un statut supérieur, ce qui corrobore assez justement avec l’image du professeur qui a cette supériorité de savoir vis-à-vis de ses élèves. Bien entendu, cette interprétation est à prendre dans le contexte et il faut se demander si votre compagnon a l’habitude de faire cette gestuelle ou non.

          Répondre
  5. tom74
    tom74 says:

    Bon résumé … par contre un doute concernant les mains dans le dos.
    Pour moi c’est plus un signe de soumission ou de confort (tout dépend du contexte) qu’un signe d’agressivité.

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Bonjour Tom74,

      Je ne parle d’agressivité pour ce geste mais effectivement la problématique soulevée par le commentaire de Daniel et toi même concernant le caractère soumis/confort de ce geste reste ouverte. ;)

      Romain

      Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Dans la vidéo de Nicolas, les mains dans le dos sont abordées sous un angle différent : De son côté, Nicolas soulève le caractère décontracté de la personne qui tient ce geste. Ici, j’ai l’approche « interlocuteur » – comment l’interlocuteur perçoit le message d’une personne qui a les mains derrière le dos ?
      Quand on interagit avec d’autres individus, on s’attend à voir leurs mains parce que notre cerveau se base sur elles dans le processus de communication. Si elles ne sont pas visibles, notre cerveau manque une grande partie de l’information transmise. Ainsi, quand elles ne sont pas visibles ou peu expressives, cela nuit à la qualité et l’honnêteté du message perçu (même si l’autre est décontracté).

      Merci Daniel de faire avancer ce débat des mains dans le dos ;)

      Romain

      Répondre
  6. Gaëtan
    Gaëtan says:

    Salut Romain. Premier commentaire sur ton blog que j’aime beaucoup au passage;)

    Au sujet des mains dans les poches, Joseph Messinger explique que mettre les mains dans ses poches est un geste qui rassure celui qui le fait. Ce geste est apparemment bon pour le climat mental (de celui qui effectue ce geste).

    Par exemple, mettre sa main droite dans sa poche droite signifierait une déconnexion du cerveau gauche (cerveau logique) et donc une prééminence du cerveau droite (emotionnel) dans la relation avec l’interlocuteur. Théorie assez intéréssante je trouve qu’en pense tu?

    Cordialement

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Salut Gaetan,

      Cela peut être une approche intéressante. Dans tous les cas, les auto-contacts (démangeaisons) se présentent effectivement pour soulager un état de stress. Le fait de mettre les mains dans ses poches contribuent à générer des auto-contacts et également à se « cacher » ce qui contribue à rassurer l’état interne de la personne.
      Ensuite, sur le caractère droit ou gauche, je n’ai pas réussi à la vérifier cette théorie sur le terrain. Je ne pourrais donc pas m’exprimer dessus. ;)

      Romain

      Répondre
  7. Olivier
    Olivier says:

    Bonjour,

    Votre article, qui se veut instructif, est pour le moins très directif, notamment concernant le doigt pointé.

    Contrairement à l’opinion communément répandue que « c’est mal de montrer du doigt » que vous corroborez, je considère au contraire, pour peu qu’il soit fait avec tact, que c’est un excellent geste pour garder de bonnes habitudes visuelles.

    Montrer du doigt quelque chose ou quelqu’un, c’est pour attirer notre regard, notre attention, sur quelque chose ou quelqu’un qui vaut notre intérêt, notre coup d’oeil.

    Pourquoi y voir un geste impoli ?

    Ce geste est au contraire très naturel. Il favorise ce que le professeur Bates appelait la fixation centrale, à savoir que le point regardé, objet de notre attention, est mieux vu que tout le reste, que tout ce qui est périphérique à nous.

    C’est un geste qui peut être très positif pour nous permettre de voir quelque chose ou quelqu’un que nous n’avions pas vu de prime abord.

    Merci de votre attention.

    Olivier

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Bonjour Olivier,

      Ton message rentre dans un cas bien spécifique de celui de la vue (au passage je ne savais pas qu’on pouvait retrouver la vue grace à des exercices). ;) Je resterais cependant sur cette position qu’il faille éviter de désigner du doigt son interlocuteur. Tony Blair utilisait beaucoup ce geste du doigt dans ses apparition en public – cela lui a été reproché et il a travaillé pour trouver une alternative moins percutante pour son auditoire http://bit.ly/xvxmcA. Après je crois qu’il y a une grosse différence entre le doigt levé en l’air pour concentrer l’attention de son interlocuteur et le doigt pointé vers lui. Tu parlais plus du 1er cas non ?

      Romain

      Répondre
  8. Jade
    Jade says:

    S’intéresser à la PNL, Lie to me etc, n’est-il pas un risque de perdre son naturel ? Face à vous, en vrai, je ne sais pas si j’oserai respirer…

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Je crois que s’intéresser au langage du corps, c’est avant tout s’intéresser au fonctionnement de l’Homme. Mieux le comprendre, comme des médecins s’intéressent au fonctionnement du corps humain. Vous pourriez demander à mes amis, ma famille, je crois rester rester quelqu’un de naturel (voire empathique) ;)

      Romain

      Répondre
  9. saloua
    saloua says:

    Bonjour,
    Premièrement, je vous félicite pour cet article
    Deuxièment, je pense qu’on peut ajouter aussi le caractère de regarder autour de vous, et ne pas regarder votre interlocuteur droit dans les yeux ça peut aussi nuiser votre image.

    Répondre
  10. Jean-Yves
    Jean-Yves says:

    Excellent article !

    Le contexte peut également influer sur ces gestes. Par exemple, quand il fait froid dehors, c’est plutôt un signe normal de mettre les mains dans les poches.

    Tout comme montrer du doigt quelqu’un en « lui mettant le projecteur dessus » n’est pas mal vécu en situation de taquinerie entre potes

    En tout cas, cet article appelle son pendant : la liste verte

    Des gestes charismatiques

    Répondre
  11. John
    John says:

    SYmpa ce site, mais permets moi de mentionner que l’on ne peut pas résumer tout sur un geste, car c’est la cohérence de ton Body Langage qui fera ou non que tu seras apprécier dans tes relations. Montrer du doigt c’est tout une façon de faire, si tu le fait en face à face de maniere vive oui c’es tune agression mais je peux pointer du doigt quelqu’un sans qu’il se sente agressé. Tout ça dépend de la cohérence de ton body langage.

    Répondre
  12. Sandro
    Sandro says:

    Très bon article, des détails qui peuvent compter :)

    Les mains dans les poches/dans le dos peuvent être un signe de malaise ou au contraire de décontraction c’est vrai, d’ailleurs ça ne doit pas être anodin que les militaires gardent les mains dans le dos lorsqu’ils sont au « repos ».
    Il me semble qu’on retrouve souvent la même posture chez les personnes qui surveillent les autres : policiers, gardiens, secouristes… quand ils sont plutôt détendus, mais attentifs et prêts à agir.

    Un index tendu n’est pas forcément agressif mais c’est assez désagréable d’être pointé du doigt, même entre copains je trouve. Avec l’index on désigne, on demande, mais aussi on accuse, on punit, on menace, on donne des ordres.
    L’index tendu vers le sol me semble plutôt agressif aussi, l’air de rien.
    Pointé vers le ciel, ça peut amener un tout autre sentiment quand on demande une permission, on fait appel à une autorité supérieure. Mais on a aussi tendance à mettre en garde en levant l’index, à menacer ou à prévenir d’un risque (fais attention !…)

    Il y a souvent plusieurs possibilités dans l’interprétation d’un geste, mais ici on parle de l’impression que ça donne généralement. Que ce soit les mains cachées ou l’index pointé, ça peut être des gestes ambigus et je suis d’accord sur le fait que ça n’aide pas à établir une communication ouverte et positive.

    Sinon pour répondre à la question à la fin de l’article, je rajouterais des gestes d’impatience :
    Tapoter des doigts sur la table, trépigner sur place, souffler bruyamment et/ou en gonflant les joues, lever les yeux au ciel pendant une conversation… Il peut y avoir des raisons différentes là aussi, mais ça jette un froid.

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Ce parallèle avec les professions dites de loi est intéressant.
      Il faut aussi voir comment sont les mains derrière le dos : décontractées, auto-massages, prise du poignet ? Ces différences sont des indices supplémentaires à prendre en compte. Ca pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un futur article.

      Merci pour tes compléments sur l’index et les ouvertures des autres gestes susceptibles de nuire à notre image. Je te suis sur tous les points ;)

      Romain

      Répondre
      • Sandro
        Sandro says:

        Il me semble que c’est la prise de poignet (ou de main) qui revient le plus souvent dans cette attitude de « repos vigilant » :
        Dos et tête bien droits, pieds écartés et mains jointes.

        Répondre
  13. lerad
    lerad says:

    Romain sur l’index je suis partagé c’est vrai que c’est certainement agressif mais tout les grands leader le fond si on observe bien, c’est un geste d’affirmation.

    Pour plaire à tout le monde il y à mieux c’est sûre mais quand on veut faire passer un message d’affirmation clair c’est très efficace depuis que je l’utilise on ne m’a jamais autant écouté surtout face à des gens pas très ouvert d’esprit.

    Je précise que je ne cherche jamais à convaincre seulement à affirmer mes convictions en respectant celles des autres et en utilisant ce geste j’obtiens l’attention de toute une tablée alors qu’avant c’était la croix et la bannière pour obtenir l’attention!

    J’ai eu l’idée d’utiliser ce geste en regardant les hommes politiques et les débats à chaque fois qu’un des protagonistes l’utilise les autres l’écoutent, regardez les vidéos de débat, c’est très efficace aussi pour recadrer quelqu’un qui vous manque de respect ..

    Alors Romain si tu le veut bien je pense que ça serait sympa si l’on pouvait creuser un peu le sujet tout les deux car comme toi je pensais que ce geste était à bannir mais la réalité montre que plus on l’utilise , plus on est écouté et plus on est leader.

    Je pense vraiment aujourd’hui que ce geste peut transformer un homme timide en un homme affirmé et respecté car il modifie le ton de voix qui devient plus convainquant .

    Dans cette vidéos ce metteur en scène parle de l’éloquence et on effet il capte l’attention, remarquer comme il se sert souvent de son index)
    J’attends vos impressions ..
    http://www.youtube.com/watch?v=lSkQJVq-5Xc

    Répondre
  14. Romain
    Romain says:

    Merci Lerad pour cette découverte.
    Dans cette vidéo Stéphane utilise son index à juste titre : capter l’attention du public ou tout du moins leur signaler la chose suivante : « Attention, ce que je dis à cet instant précis est un point qui requière votre attention ». Il y a ici une différence entre pointer du doigt quelqu’un et lever son doigt comme le fait Stéphane. Le premier est un geste qui désigne, le second qui attire l’attention. J’aurais dû être plus clair à ce sujet dans cet article. Je crois que cela revient à ma réponse à Olivier sur l’utilisation de l’index et du pouce dans les discours pour désigner un point important dans l’élocution et non désigner les gens.

    Cependant, à mon tour de te/vous faire (peut-être) découvrir une vidéo où Hillary Clinton désigne au hasard des gens de l’index dans la foule. C’est un geste non pas destiné à une personne en particulier mais pour les spectateurs et autres participants au meeting qu’elle donne. Ces derniers pensent qu’elle connait personnellement des personnes du public (personne lambda) ce qui améliore son image. Une sorte de geste qui la rapproche de ses concitoyens.

    Au plaisir de lire ta réaction
    Romain

    Répondre
  15. Lerad
    Lerad says:

    Merci pour le lien j’ai visionné la vidéo ceci confirme mon idée sur ce geste je pense que c’est un geste d’affirmation capital dans notre communication .
    Nous avons tendances à privilégier les gestes d’ouverture ceux qui nous rendent sympathique et c’est bien naturel mais celui qui veut s’affirmer et prendre le leadership ou simplement capter l’attention ne peut faire l’économie de geste comme celui-ci.

    Je te livre ma conviction actuelle Romain peut être que j’en changerai à l’avenir , bien sûre il faut l’utiliser avec parcimonie ..

    Répondre
  16. Sandro
    Sandro says:

    Très intéressantes ces deux dernières vidéos :)
    Je pense qu’il est important de distinguer la prise de parole en public devant des inconnus, et les attitudes à adopter dans une conversation ordinaire.

    Comme le souligne Lerad l’index peut servir à appuyer une affirmation, mais c’est bien de leadership qu’il s’agit.
    On tente d’imposer une vision avec ce geste, on ne laisse pas la place au dialogue. Dans la vidéo de Stéphane André on le voit bien, ce qu’il dit est très juste mais il s’agit bel et bien de prendre toute la place devant un public.

    Autant je trouve cela légitime dans un discours, autant dans une conversation, personnellement j’aurais plutôt tendance à me méfier d’une personne qui martèle son point de vue de cette manière.
    Encore une fois, tout dépend du contexte ;)

    Répondre
    • Julien
      Julien says:

      Je suis d’accord avec toi aussi Sandro. Je me méfierais. Tu remarqueras que ce geste (doigt levé) est assez courant dans nos interactions quotidiennes.

      Répondre
  17. ignatius
    ignatius says:

    Le langage du corps traduit notre ressenti vis à vis d’une personne et inversement. S’il s’exprime ainsi, c’est que le courant ne passe pas, dans un sens, dans l’autre ou les deux. Donc, je vois pas pourquoi il faudrait chercher à modifier des gestes qui ne sont que la conséquence d’un état relationnel. Par contre, savoir les interpréter peut nous faire gagner du temps !

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Merci de ton message ignatius.

      Pour y répondre, je reste d’accord sur le caractère dual qu’entretiennent le langage du corps et le ressenti lié aux émotions. Les deux ne vont l’un sans l’autre. Je vais cependant essayer de te montrer pourquoi il est important de prendre conscience de ses propres gestes et de les changer s’il le faut.
      Imagine Bob qui parle pour la première fois avec cette fille et est… méga stressé ! Ca se voit sur son corps et cumule un bon nombre des gestes que je nomme plutôt. Quels sont les chances pour qu’il lui plaise en ayant une attitude nerveuse ? Je dirais ~0. Si par contre, il en prend conscience, ses gestes seront plus ouverts et il deviendra par la même occasion plus accessible et attirant. Le but pour lui, c’est quand même de plaire à cette fille. ^_^

      Romain

      Répondre
  18. Lew
    Lew says:

    La psychologie et le langage du corps m’intéressent beaucoup donc j’ai mis ton blog dans mes favoris.

    Et j’avais une question vis à vis du point 7. Quand je suis en cours et que j’écris _ je suis droitière _ j’ai tendance à pencher un peu ma feuille vers la gauche, et même parfois à la mettre carrément à l’horizontale, et je me tourne aussi, je m’assois de côté, et parfois dos à mon camarade en fonction de quel côté de la table je suis, mais ça dépend des cours, en math je me tourne beaucoup et en français moins (donc là j’en viens à ma question x’D) : est-ce que ça veut dire que je suis plus attentive au français qu’aux maths ?

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Je ne pense pas Lew qu’il y ait un rapport entre les deux. Par contre, si ton corps était dirigé vers la porte/la sortie et non vers le tableau, je pourrais dire que ni l’un ou l’autre des cours ne te passionne. ;)

      Répondre
  19. Lully
    Lully says:

    Concernant la manie des ongles rongés, j’avoue que c’est affreusement rebutant. Il m’arrive de rencontrer des personnes qui se rongent les ongles (parfois jusqu’à l’os!!!!). Pour preuve : j’étais à une réunion, un jeune homme assis derrière a passé l’heure à se ronger les ongles (bruits dégoûtants de salive, de bouche); je me retourne et le trouve avec les deux mains dans la bouche et même pas gêné (c’est pas des légendes)… Suffit juste de penser à tous les microbes du métro et d’autres petits coins sales où l’on passe. Soit dit en passant, les ongles (le dessous ) sont des vrais nids à microbes… bon appétit! :wink:

    Répondre
  20. Ismail
    Ismail says:

    Quel article !! Est ce que les gestes tels que les percussions avec les mains ou le balancement( de haut en bas) du genoux sont mauvais pour l’image. Merci pour tout et bravo à toi.

    Répondre
    • Romain
      Romain says:

      Bonjour Ismael,

      Ce que tu décris peut être interprété comme de signes de nervosité. A toi de voir si tu souhaite apparaître sous cet angle auprès de tes interlocuteurs ;)

      Romain

      Répondre
  21. Mustapha
    Mustapha says:

    Votre article est très intéressant. Le corps joue un grand rôle dans nos relations. Merci de m’avoir donné des pistes pour soigner mes gestes et être plus ouvert.

    Répondre
  22. Momo
    Momo says:

    Bonjour Romain,
    Intéressant (comme d’habitude), toutefois, j’ajouterai le regard, quand notre regard fixe notre interlocuteur, il se sentira écouté et il sentira notre attention, mais si on regarde ailleurs tandis qu’il (ou elle) parle, même si notre corps est dirigé dans son sens, il (ou elle) saura pertinemment que ce qu’il dit ne nous intéresse guère !!!
    J’attend impatiemment votre e-mail concernant l’autre revers de la médaille.
    Merci Romain.

    Répondre
  23. Marie
    Marie says:

    article intéressant, à tester sur le terrain.
    Est-ce qu’on peut rajouter des gestes où on se touche le visage? Comme main devant la bouche, sous le menton?

    Répondre
  24. Amélie G
    Amélie G says:

    Et bien Bravo pour ce blog !

    Clair. Précis. Argumenté.

    (je suis « chatouilleuse » de ce côté… Tu m’excuseras mais il y a quelques fautes de français… (sourires).

    Je partage totalement ton analyse concernant le doigt pointé, sous-exprimant une forme d’accusation, ou en tout cas pouvant être interpréter comme une forme d’agression.

    L’exemple de Candeloro est intéressant -je n’ai pas vu l’affiche- parce que cela cadre avec le personnage, je dirais donc que ça lui va assez bien…. Sourires !
    Cependant à mon sens, ce geste est à prendre avec des pincettes (je ne l’utilise JAMAIS, mais c’est intuitif, lorsque je donne des formations ou une conférence).

    Sur le point de « la distance privée », il y a une expression fort jolie autant qu’explicite, apprise un jour de la part de… policiers ! (j’étais disons en légère sur-vitesse !)… Ils nomment cela : La distance de courtoisie.

    Enfin, puisque tu nous invites à le faire, et parce que cela m’est arrivé par deux fois, je mettrais aussi dans la liste des postures à éviter, le fait de basculer sa chaise sur les deux pieds arrières, pour s’adresser à son interlocuteur.

    Par les deux fois, avant même de savoir ce dont la personne voulait me parler, je me suis sentie de suite comme « mise en garde ». J’avais raison. Les propos tenus étaient négatifs et disons qu’ils tendaient à chercher la bagarre…

    Cette posture est pour moi désinvolte, mais de plus, elle exprime une prise de distance, pour le coup, qui là aussi témoigne d’une supériorité voulant s’afficher d’emblée.

    Répondre
  25. andré
    andré says:

    Bonjour, votre article est sensas,mais que doit on penser d’une personne qui se ronge les ongles d’une seule main droite ou gauche cela a-t-il pour vous une signification particulière.
    Merci pour vos réponses.
    Cordialement

    Répondre
  26. Manon
    Manon says:

    Tout ce que j’ai appris sur le non-verbal c’est grâce à ce blog. En s’y intéressant de près et en observant les gens, on arrive parfois à voir certains gestes qu’on cherchait pas à voir avant et donc on apprend des choses ! C’est tellement fascinant !

    Merci à vous.

    Répondre
  27. louve sauvage
    louve sauvage says:

    Le regard fuyant, quand vous parlez a quelqu’un, de mon expérience, veux dire que cette personne a quelque chose a se reprocher. Quand ma famille ou mes amis m’ont critiqué ou dit des choses pas vraiment gentille, ils détournent le regard face a moi, et je sais dessuite qu’ils ne sont pas a l’aise face a moi, car ils cachent des choses négatives.
    Mais ce n’est que mon expérience, même si elle s’avère vrai a chaque coup !! ;)

    Répondre
  28. Raph
    Raph says:

    J’en connaissais certains mais ce rappel est salutaire. Petite remarque : pas d’accent sur « faîtes » ni « dîtes » (même si c’est joli :) )

    Répondre
  29. florentkch
    florentkch says:

    Mince , je viens de lire cet article…Je fais tous ces gestes, un à un, inconsciemment.(sauf le premier) On aurait dit une check list de mon comportement (a)social. C’est assez effarant. alors est ce la timidité, le stress ect..je ne sais pas mais je vais dès aujourd’hui faire vraiment plus attention aux signaux que j’envoie. merci :)

    Répondre
  30. Brigitte
    Brigitte says:

    Merci Romain pour ce rappel bien utile!! une autre attitude que je trouve particulièrement désagréable c’est celle qui consiste à être assis en arrière les jambes écartées, c’est pour moi l’affirmation d’un pouvoir, je le remarque souvent chez un homme….rédhibitoire!!!

    Répondre
  31. Amo
    Amo says:

    « Ronger ses ongles est un signe de stress. C’est le geste qui m’exaspère le plus. C’est pire qu’un crissement sur un tableau noir. Si vous le faites souvent, je vous conseille, au-delà de préserver la beauté de vos mains, d’arrêter tout de suite et de faire attention à leur hygiène. Des mains soignées envoient un message positif. »

    C’est vrai que c’est très facile d’arrêter de se ronger les ongles ! Un geste parfaitement conscient et maîtrisé… on aime presque ça ! Je taquine bien sûr ;-). Je le fais tout le temps mais il est vrai que je déteste quand quelqu’un en face de moi le fait. Quand je suis en société, je m’en rends compte, et j’essaie de retirer le doigt de ma bouche le plus rapidement possible. Mais devant le pc ou la télé, impossible…

    Répondre
  32. Alain Gauthier
    Alain Gauthier says:

    Très enrichissant et simple à comprendre… Dites moi comment a été recueillie cette somme d’informations, par observations, par déductions, objectivement ou subjectivement?

    Merci pour cette grande générosité et bonne continuation,je vais mettre en pratique ces conseils.

    AG

    Répondre
  33. Muriel
    Muriel says:

    je rajouterai aussi le fait de répondre par de brefs « hum », « ouai », « oui » pendant une conversation tout en ayant le regard ailleurs ou la tête baissée. Certes c’est pas non plus mettre à l’aise la personne de la regarder tout le temps dans les yeux mais le fait de détourner constamment le regard ou le visage la déstabilise encore plus je trouve !

    Répondre
  34. jean pierre
    jean pierre says:

    Se frotter les mains est un signe de contentement mais que signifie quelqu’un qui se frotte les mains en faisant passer une main au dessus de l’autre de manière un peu circulaire.
    une attente peut être?
    la main sur une joue est le signe d’une écoute attentive effectivement

    Répondre
  35. Routtier Annick
    Routtier Annick says:

    Sincèrement, tes articles sont supers intéressants !!!
    C’est en lisant tes analyses que l’on remarque nos « défauts » …et ainsi pouvoir les corriger.
    Grand merci Romain pour toutes ces infos :)

    Répondre
  36. Karim nZF
    Karim nZF says:

    Merci , c’est avec beaucoup d’intérêt que je dévore chaque article.
    le truc à ajouter se serait de  » soigner son apparence pour donner envie aux autres de venir vers nous. »

    Répondre
  37. pierre B 38
    pierre B 38 says:

    Salut Romain,
    Les bras croisés et les mains dans les poches, ça, je connais. Merci de me le faire remarquer.
    Pour ce qui est du doigt pointé, il me semble que l’on voit souvent Barak Obama le faire dans ses discours.

    Répondre
  38. Jeff
    Jeff says:

    Bonjour Romain,

    Merci pour tes articles et ton site.

    Cet article me renvoie une image que j’avais trouvée très désagréable sur le moment. Il s’agissait d’Alain Delon à la présentation des miss France il y a 2 ou 3 ans. Tout en parlant il avait le bras tendu la main ouverte. Ce geste qui sentait le  »préparé » était une invitation à suivre l’émission.
    En fait il comportait les point 1 et 3 de l’article.
    Actuellement M Bourdin (BFM) fait un geste un peu similaire dans un de ses jingles. Peut-être que ce léger malaise est recherché finalement (et bonjour la manipulation !).

    Répondre
  39. Frédérique
    Frédérique says:

    Bonjour !
    Merci pour ce partage :)
    Toujours très intéressant
    La pointe des pieds est également un indice lors d’une discussion.
    Si la personne pointe son pied vers vous : son intérêt est évident.
    Si son pied indique l’extérieur : là, elle décroche ! Laissez tomber, le message aura beaucoup moins d’impact
    Lorsque vous êtes à plusieurs, cela dévoile qui domine la conversation.
    Pour la petite histoire, lorsque vous voulez vous faire draguer (ou draguer), pour deviner quelle personne à la préférence … Suivez la pointe ! ;)

    Répondre
  40. Minh-Kimmy
    Minh-Kimmy says:

    Bonjour,

    Mon chef touche mon bras droit vers l’épaule avec sa main quand il me parle, ou bien il se met de mon coté gauche et son bras droit, enfin sa main droite poser sur mon bras droit comme si il avais son bras autour de moi, qu’est ce que cela pourrais signifier ?

    Répondre
  41. bili
    bili says:

    je prends actes de vos conseils mais je voudrais mieux savoir sur le regard en discussion,la position ds sourcils,le battements des paupières,et le rôle des muscles faciaux.

    Répondre
  42. bidule
    bidule says:

    On peux croiser les bras ou avoir les mains dans les poches tout simplement parcequ on a froid!!! A trop vouloir decrypter les signes comportementales on finit par faire l impasse sur l essentiel soit la logique

    Répondre
  43. Carine
    Carine says:

    Bonjour Romain,
    J’aime beaucoup ton blog ; outre la clarté de tes propos illustrés, « à cause » (et c’est pas moindre ) de ta capacité à te remettre en question (conf. Daniel le 27 janvier) ; c’est rare et personnellement, j’apprécie. Pour moi c’est un signe de « puissance » au sens A.T. du terme.
    Merci Je suis avec beaucoup d’intérêt.
    Cordialement

    Répondre